Les 4 éléments de base d’une image à connaitre absolument !

cover

Yo!

En tant qu’artiste visuel, notre travail est de créer des images. Nous créons les images qui nous entourent et il est important de comprendre de quoi nous parlons lorsque nous parlons « image ». Je vais essayer d’expliquer dans cet article les éléments de base qui forment n’importe quelle image, que cela soit un dessin, une photo, une image 3D, etc.

La base de la base

Nous voyons le monde qui nous entoure en 3D. Puis, nous essayons de retranscrire ce monde 3d sur une surface 2d, les 2 dimensions de la feuille de papier. Pour ce faire, nous avons inventé l’illusion de la profondeur. Chaque image peut donc être divisée en 4 éléments pour créer cette illusion des formes. On peut utiliser ces éléments pour montrer des volumes et de la profondeur si nous faisons du dessin réaliste, mais en réalité toute forme d’image peut être déconstruite en ces différents éléments de base. Un tableau abstrait de Pollock, un portrait réaliste, la photo d’un coucher de soleil sur la mer, tout ce qui est visible en réalité peut être décrit par ses Forme, Bord, Valeur et Couleur. Bien sûr, la Valeur est un sous-élément de la Couleur, mais souvent lorsque l’on dessine sur papier, nous créons une image en noir et blanc et la valeur devient alors tellement importante pour nous que nous évacuons la notion de couleur (ce qui, en tant que Daltonien, me va très bien 😉 )

Regardons de plus près ces éléments un par un…

Forme

La Forme est un concept relativement familier pour la plupart d’entre nous. C’est l’élément principal que nous utilisions pour dessiner lorsque nous étions petits. La Forme, c’est l’espace que quelque chose prend. C’est le contour de chaque partie de l’image. Pourquoi la Forme est-elle importante pour nous dessinateurs ? Elle nous permet de développer notre habilité à simplifier ce que nous voyons. Si nous dessinons une personne ou un objet, nous pouvons nous retrouver submergés par la quantité d’informations qui se trouve devant nous. Diviser ce que nous voyons en une forme simple, elle-même subdivisée en plusieurs formes simples, nous permet de décomposer l’image et en avoir une vision plus claire. Comme il était question dans l’article La règle d’Or du dessin d’observation, être distrait par les petits détails trop tôt peut vous nuire sur la longueur. Travailler du plus grand au plus petit est généralement une bonne idée. 

arbre

Lorsque vous devez simplifier, pensez à des formes géométriques simples : cercles, ovales, carrés, rectangles, triangles, etc. Par exemple, cette forme complexe d’arbre peut être simplifiée par une forme géométrique très simple, puis nous pouvons rajouter des détails petit à petit.

silhouette

La Forme est l’élément le plus important pour indiquer l’identité d’un objet. Ces deux formes radicalement différentes ne sont que des silhouettes en 2 dimensions et pourtant absolument évidentes dans ce qu’elles représentent. Maitriser la forme et la silhouette globale dans vos dessins est une qualité très importante à développer pour faire passer vos idées. Vous pouvez facilement dire que la forme A est meilleure que la forme B car elle est plus propre et fait un meilleur travail pour transmettre l’idée et d’une façon plus intéressante pour l’œil.

silhouette2

Bord

Le Bord est la transition entre deux Formes. Il n’a pas besoin pour autant d’être le Bord du volume en lui-même. Les Formes à l’intérieur des volumes ont des Bords aussi.

Les différents types de Bord, de Net à extrêmement Diffus, ont une infinité de variations entre les deux. Pour simplifier, nous parlerons de 4 différents types de Bords : Net, Ferme, Diffus et Perdu.

Net – Un Bord Net est une transition soudaine entre 2 formes. C’est aussi net qu’une lame de rasoir. Comme dirait PPDA, sans transition, c’est le passage brutal d’une Forme à une autre.

Ferme – Un Bord Ferme est presque Net mais avec une légère gradation.

Diffus – Un Bord Diffus est une transition très diffuse entre deux formes. La gradation est plus grande et bien visible. Le Bord Diffus est doux comme les nuages ou les fesses de bébé.

Perdu – Un Bord Perdu est une transition si diffuse que l’on peut à peine la voir. Le Bord Perdu est utilisé pour les zones où les valeurs de deux formes sont très proches et une très légère séparation visuelle apparait entre les deux formes.

Couleur

Maintenant, je dois parler de la couleur. Moi, le daltonien, vous parler de couleur… C’est comme écouter un boucher vous parler des bienfaits du véganisme. Mais je vais néanmoins résumer ce qu’il y a d’important à savoir.

Teinte

disque_chromatiqueLa teinte est ce à quoi nous nous référons généralement quand nous parlons de Couleur. Jaune, orange, rouge, bleu, vert – ce sont toutes des teintes, et non des couleurs. Le fameux cercle chromatique est un arrangement de teintes. Si vous passez la lumière du soleil à travers un prisme, cela va diviser la lumière et révéler le spectre des couleurs. Les mêmes couleurs que l’arc-en-ciel.

Les termes couleurs chaudes et froides sont utilisés pour décrire les 2 parties du cercle chromatique si on le coupe en deux. Les couleurs orange et bleu étant les couleurs de transitions sur le cercle chromatique sont à la fois chaudes et froides.

Saturation

Le niveau de Saturation indique le niveau de pureté d’une couleur. D’un côté, il y a la haute Saturation de la couleur, celle que l’on voit dans l’arc-en-ciel, et de l’autre côté, il y a la même couleur avec une Saturation basse allant jusqu’au gris. Certains disques chromatiques montrent à la fois les teintes à haute saturation chromatique (extérieur du disque) et la gradation vers le gris des teintes à basse saturation (centre du disque).

Saturationdemo

Pour baisser la saturation d’un couleur, il suffit donc de rajouter du gris à celle-ci. Mais une autre façon de faire est de la mélanger avec son complément à l’autre bout du cercle chromatique. Mixer 2 couleurs complémentaires donnera la couleur qui se trouve entre les 2 sur le disque chromatique.

colorwheel copy

Valeur

Enfin, terminons par une notion extrêmement importante. Bien que la Valeur soit un sous-élément de la couleur au même titre que la teinte ou la saturation, je préfère la présenter comme une des bases fondamentales.

Se poser la question de la Valeur d’une couleur revient à se demander à quel point cette couleur est claire ou foncée. Tout simplement. Il y a donc une infinité de valeurs, mais la plupart des artistes aiment penser la question de la valeur en simplifiant à une échelle de 1 à 10. Un professeur pourrait vous demander d’augmenter votre couleur grosso modo d’une valeur… C’est plus facile pour communiquer.

value-scale copy

Lorsque l’on dessine (en noir et blanc), nous utilisons un crayon à papier HB par exemple et la seule composante de la couleur que nous pouvons gérer, c’est la valeur. Beaucoup d’artistes ont séparé la Valeur comme un élément à part entière. Pour se convaincre de son importance, il suffit de regarder le nombre de films et de photos en noir & blanc, la valeur seule nous permet une représentation claire et belle du monde. La valeur, c’est la notion qui donne l’information cruciale de la lumière, mais aussi donc du volume, de la profondeur… bref de la tridimensionnalité dont je parlais au début de l’article. Elle est donc capitale à maitriser. Je pense qu’il est sage de commencer à dessiner sans couleur pour les débutants, il s’agit d’une compétence en moins à gérer. Une fois que vous maitriserez les Valeurs, ajoutez la couleur et faites des folies. Si vous n’arrivez pas à maitriser la valeur, les couleurs n’auront pas l’air bonnes.

Alors évidemment, ce conseil vient d’un daltonien… Si la couleur vous intéresse vraiment, vous ne trouverez pas beaucoup d’informations à ce sujet sur ce blog et je vous conseille alors d’aller trouver votre bonheur ailleurs. Si ce qui vous intéresse, c’est d’apprendre vraiment à dessiner, de représenter le monde à votre façon et de pouvoir dessiner absolument tout ce que votre imagination vous permet, vous êtes au bon endroit.

Combiner tout ça

A chaque fois que l’on dessine en regardant une référence, il faut avoir une tcheck list mentale des éléments de base pour les identifier. Quelle est la forme ?  Les Bords ? La Valeur ? Et s’il y a de la Couleur, quelle Teinte, Saturation… Pour que cela devienne intuitif, il faut entrainer son cerveau. Par exemple, si vous regardez cette image.

Ripe red apple with a leaf. Isolated on a white background.

1. Quelle est la forme ?  Comment peut-on la simplifier ?

2. Quelle est sa valeur sur une échelle de 1 à 10 ? Et, plus important, quelle est la relation entre toutes les valeurs de l’image ? Déterminer où sont les bords de transitions entre les formes et les valeurs puis déterminer la nature de ses bords. Net ? Diffus ? autre ?

3. Quelles sont les teintes ? La saturation des couleurs ?

4. etc..

Votre habilité à voir et à identifier tous ces éléments est une compétence cruciale à acquérir. C’est un sens que vous devez développer. Au début, c’est toujours difficile de jongler avec ces subtilités, mais tout comme un musicien qui fait ses gammes tous les jours pour composer une symphonie, vous devez être capable de voir le monde avec les yeux d’un artiste. Comme pour tout, c’est par la répétition et la pratique !

Bon Courage !

Yo

Recherches utilisées pour trouver cet article:

le 4 éléments image dessin,les 4 éléments de base,les elements de base du dessin

Laisser un commentaire

Studios où Yo a travaillé :

studio illumination
studio pixar
studio aardman

Film sur lequel travaille Yo :

Film dm3